AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Les ruelles du port

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Jade
Elite
Elite


Nombre de messages: 1019
Localisation: Devant mon écran
Race: Vampire
Classe: Sorcière
Date d'inscription: 16/09/2007

MessageSujet: Les ruelles du port   Ven 1 Fév 2008 - 13:38

De nombreuses petites ruelles sombres et puantes reflétant bien l'état général du port habitait par des rustres malfamés et sales, qui parcourent tous le port.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroic-fantasy-rpg.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Ven 15 Fév 2008 - 23:10

La ville était tout de même mouvementé, il fallait croire qu'être malhonnête était chose payante. Raganor allait être mit aux enchères. Les chaînes auxquels duquel il était prisonnier auraient pu être facilement brisé sir Raganor l'aurait voulu, seulement l'occasion ne s'était pas présenté et il préférait attendre que de tenter quoi que ce soit d'idiot, surtout dans cette ville où tout les habitants sont prêt à vous poignarder dans le dos. La vente des esclaves commença.

-Approchez approchez, nous venons de recevoir une 12aine d'esclaves en provenance de coin exotiques. Prenez cet homme par exemple ! Peau foncée, belle dent, musclé, je le donne pour 20 pièces !

Tout de suite, un homme leva la main et l'acheta.Le publiques étaient denses, certains ne faisaient que regarder, d'autre achetaient des esclaves pour leurs affaires. Le brouhaha qui s'élevait de la foule faisait crier le vendeur d'esclave encore plus fort. Les gardes firent monter Raganor sur la scène. Les gens étaient bouches bés, impressionné par une tel créature. Elle possédait une musculature parfaite, elle était très grande et parfaite pour les travaux de la terre. Les acheteurs s'arrachait Raganor, seulement, un seul allait l'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Lun 18 Fév 2008 - 15:33

Les ruelles du port étaient vide personne n'était présent seul une odeur pestilentielle et la lumière du jour arrivait à peine à percer le voile sombre que formait la brume matinale, mais après tout il était normal que le brouillard soit si dense dans un tel lieu.

Guidé par son instinct Zarcharah se dirigea vers la place du marché au bout d'un moment il perçut un brouhaha indescriptible. Ce chaos sonore provenait d'un nombre incroyable de voix humaine qui hurlait en même temps. Zarcharah se rapprocha un peu plus de la place ou étaient rassemblés les humains. Arriver à une dizaine de mètre de la il se cacha dans un recoin sombre et écouta... il compris bien vite qu'il avait bien fait de se cacher de la sorte, en effet sa n'était pas un marché ordinaire qui se déroulait la mais un marché d'esclave. Zarcharah savait de nature que les Naga était des esclave particulièrement apprécié pour leur capacité aquatiques.

A ce moment précis l'esclave qui était vendu semblait lui aussi être un croisement entre un homme et un animal. Il était grand et fort et il possédaient des jambes sa fourrure laissait présager qu'il avait été croisé avec un fauve... Zarcharah pendant ces voyages avait entendu parler d'une espèce hybrides entre les hommes et les félin mais il en avait jamais vu avant aujourd'hui. Il commençait à ce demander si le destin de toutes les espèces de se monde n'était pas de finir réduite en esclavage par les humains.

Comme Zarcharah le présageait les hommes félin était plutôt de rare de par le monde... les enchères ne cessèrent d'augmenter les nobles se pressait pour ajouter cette pièce rare à leurs collection d'esclave exotique Zarcharah aurait bien voulu le libérer mais malheureusement il n'avait pas assez de pièce en poche pour rivaliser avec ces nobles, mais il savait qu'il ne laisserais pas cette créatures entre les mains des humains il avait trop connu les affres de l'esclavage et c'était une chose qu'il ne souhaitait pas a son pire ennemi.

mais pour le moment au milieu de toute cette foule impossible d'agir discrètement il resta donc cacher dans l'ombre d'une ruelle attendant patiemment il savait que bientôt l'occasion de libérer cet homme félin se présenterait à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Event
Novice
Novice


Nombre de messages: 195
Date d'inscription: 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Lun 18 Fév 2008 - 21:32

le port était en effervescence du fait de la venue d'un bâtiment corsaire drow. Grand pourvoyeur d'esclaves, les elfes noirs s'enrichissaient sur ce genre de commerce autant qu'ils étaient des négociants intraitables et imbus de leur personne. Une place d'honneur leur était réservée et la foule se pressait autour de leur quai. Leur cargaison était comme à son habitude, exotique, variée et démoralisante pour les autres esclavagistes. L'ambiance était électrique et les milices respectives et plus ou moins rivales se toisaient d'un œil mauvais.

Le capitaine corsaire se pavanait sur le port et fit son tour devenu rituel, jaugeant les "marchandises" des autres le regard lointain et dédaigneux. Lui et ses gardes passèrent tout prêt de Zarcharah et s'approchèrent d'un pas décidé de la vedette du moment Raganor. Un félin doit être habile pour raccorder les voile au grand mat et puis, ça fait toujours un larbin exotique à rapporter en Terre Sombre.


Combien pour ce chaton ?

Son regard avide fixait à présent l'Homme-félin. Un regard comme seul les elfes noirs peuvent l'avoir. Un regard plein de convoitises et de promesses ... Et quelles promesses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Lun 18 Fév 2008 - 22:33

Raganor détestait tout ces gens. Il les haïssaient, à mourir... Et tout ses cris, ses sens étaient en éveil, plus que jamais. Il avait baissé la tête en signe de soumission, mais restait en lui une envie de tuer ces gens qui le regardait, qui voulait le posséder. Son poil était hérissé, ses griffes étaient sortit et il n'attendait que le moment opportun pour agir, mais il ne semblait pas ce montrer. La foule était trop dense pour tenter quoi que ce soit, et ce corsaire qui était venu avec ses matelots n'allait pas rendre la chose facile. Il décida qui serait plus sage d'attendre. Mais il n'en pouvait plus. Il sentait qu'il allait craquer, il n'avait pas envie d'être l'esclave de quelqu'un encore, et encore moins de ce drow qui le regardait avec tant d'envie. Si l'occasion se présentait, Raganor n'allait pas d'y aller main morte lorsqu'il serait temps de joué de ses griffes. Mais il attendait, toujours, tremblant d'excitation, que ce moment qui allait décider de sa liberté ce présente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Lun 18 Fév 2008 - 23:26

Ayant "troqué" son armure contre une légére cape afin de pouvoir se dissimuler sous la capuche, Praétanos marchait tranquillement dans les dédales de rues et ruelles que pouvait compter le Port des Lames. Un bien joli nom pour un Port où toute personne avec un peu de matière grise, ne s'aventurait jamais sans une petite dague afin d'effreiner les ardeurs de certains individus peu scrupuleux. Rien que par son physique, Praétanos était déjà, sur ce point, gagnant. Il était rare que quelqu'un tente quoique se soit envers lui et sa bourse. Marchant dans une ruelle légérement mieux éclairée, le démon arriva devant ce qui semblait être un estrade d'exposition. Un esclavagiste tentait de vendre ses "biens" à des prix relativement élevés. Le guerrier prit le temps d'écouter les dires du marchand. Observant la marchandise, Praétanos fut surpris de voir un homme-tigre esclave. Ils étaient plutôt du genre à vivre en liberté, et à massacrer tout ceux qui oserait s'en prendre à eux...Bizarre.
Alors que Praétanos fixait le demi-félin, le démon sentit une présence familière, un Naga, créature très fort et doué en magie. Plus Praétanos passait de temps dans ce port, plus ses sens étaient mis à rude épreuve. Lui qui massacrait tout sur son passage, le fait de même pas en égorger un seul le répugnait. Un bon carnage, il n'y avait rien de mieux, malheureusement, dans un endroit comme celui-ci, à moins d'une armée avec lui, Praétanos ne pouvait que se laisser l'imaginer.
Laissant les effluves de la ville amplir ses poumons, le sanguinaire se sentit un peu à l'étroit dans cette foule, il décida donc de s'éloigner un peu afin d'assister à la scène de façon moins exposé...
Assis sur un tonneau vide, Praétanos observait les gens. Toutes les races y étaient représentées, du Vampire à l'Orcs, en passant par les Nagas et les Centaures. Une impressionnante diversité des espèces se dressait devant le regard fulminant de Siliodril. Malgré sa taille, Préatanos n'était pas le plus grand, certains dépassaient les deux mètres et devait avoisiner les cent cinquante kilos. Ce qui existait encore plus le vétéran de guerre qu'était le démon fraichement arrivé sur cette terre...


Dernière édition par Praétanos le Mar 19 Fév 2008 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mar 19 Fév 2008 - 19:06

La situation se mettait doucement en place Zarcharah restait caché dans l'ombre, l'homme tigre restait dans l'incapacité de faire le moindre mouvement, il semblait qu'un capitaine drow était décider à l'acheter, cela ne lui facilitait pas la tache cet homme n'était pas seul et se battre contre quatre homme en même temps constituait un risque non négligeable.

il allait falloir jouer serrer quitte a s'infiltrer sur leur bateau pour libérer l'homme félin en douceur de plus un homme relativement massif dégageant quelque chose particulier regardait la scène lui aussi sans bouger, il se cachait derrière un manteau de voyage...était t'il lui aussi un homme félin, c'était probable. En attendant il vallait mieux ne rien faire et attendre que la situation évolue encore un peu de toute façon il y avait trop de monde ici pour tentet quoi que se soi
Revenir en haut Aller en bas
Kalisto
Elite
Elite


Nombre de messages: 203
Race: vampire
Classe: paladin des ténébres
Date d'inscription: 27/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mer 20 Fév 2008 - 2:32

Kalisto était revenu de son voyage et n'avait malheureusement pas trouvé se qu'il cherchait, du moins pas dans l'état qu'il désirait. Les hommes que Sintra avait envoyer n'avaient pas eu de chance et avaient finit troués par plusieurs armes blanche, épées, lance et autres. Il n'avait même pas eu besoin d'entrer dans la crypte pour les chercher puisqu'ils l'attendait sagement a l'entrée. Les mercenaires avaient sans doutes rencontrés le gardien des lieux, de toutes façon ce n'était pas son problème, il avait ramassé deux des cadavres et les avaient trainé jusqu'au port

*quelle nuit pourrie.....un bon repas et au dodo Rolling Eyes *

Alors qu'il marchait dans les rues il aperçut un attroupement, curieux de nature le vampire s'en approcha histoire d'en savoir un peu plus. Il y avait là une activité qui n'était pas des plus rare dans le port, une vente d'esclave et la principale vente semblait être un homme-tigre, spécimen intéressant, et qui devait sans doute se vendre cher. Kalisto s'approcha du buffet ambulant, les deux cadavres trainant dans la poussière.

*ça fera un excellent cadeau pour l'autre....*

Kalisto s'aperçut bien vite qu'il y avait déjà quelqu'un d'intéressé par cette créature, il avait la flemme de marchander et surtout pas le temps, peu importe si il allait manquer de tact le chaton serait a lui. Kalisto jeta l'un des cadavre aux pied du drow avec un grand sourire, quelques peu moqueur

"Désolé messieurs mais il est déjà réservé par dame Sintra ^^
je suis sur qu'un autre lot vous satisfera tout autant"


Kalisto regarda le marchand et lui lança une bourse contenant des pièces d'or, pas le sien biensur mais celui des hommes mort de Sintra, pour plus de simplicité il avait réuni toutes leurs bourse en une seule


" Je pense que ça suffira...."

"hey minute gamin tu te crois ou?
je me moque que Sintra soit intéressé, j'étais là avant elle...."


D'un mouvement rapide Kalisto dégaina son épée et vient trancher net le bras qui essayait de le faire se retourner, le pauvre capitaine surpris regarda son bras tomber pendant que sa garde sortirent leurs armes prêt a se battre, mais Kalisto pointa sa lame sous la gorge du capitaine drow

"rester tranquille Dame sintra le veux alors elle l'aura
maintenant le marchandage et terminé, j'ai une petite faim alors si vous voulez jouer je suis partant Twisted Evil "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Event
Novice
Novice


Nombre de messages: 195
Date d'inscription: 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Jeu 21 Fév 2008 - 14:56

Le capitaine drow poussa un cri de douleur en s'affaissant au sol, sa main valide tenta désespérément de limiter les flots de sang qui s'échappaient de son son corps. A ce moment-là, un rire retentit et dans la seconde, un corsaire poussa le blessé à l'aide d'un violent coup de pieds.

Mais manges donc !

L'occasion était en effet trop belle pour ce second : avec la disparition du capitaine, il le devenait de fait. Il se pencha alors et retira la coiffe de l'elfe blessé et se la posa sur la tête. Les trois autres gardes acquiescèrent silencieusement.

Permets moi de douter de ton titre !
Dame Sintra, bien qu'Humaine, a au moins le mérite d'être plus fine que cela. Ne sais-tu pas que ce sont les drows qui alimentent son petit commerce ?!
Les années d'errances attaqueraient-elles le cerveau de demi-morts ? Hahaha !


Faisant montre d'une confiance et d'une autosuffisance sans pareille, le nouveau capitaine jouissait en même temps qu'il le découvrait de sa nouvelle autorité, autorité tant convoitée ...
Autour, le silence se faisait. Le peu de vivants encore dans les parages et un minimum censés avait fuis le vampire qui venait de se déclarer. Seul restait le marchand, son esclave, Praétanos et Zarcharah.
Il pointa ces deux-derniers du doigt en s'adressant de nouveau à Kalisto, avec qui, il s'amusait bien.


Oh mais regardes !
Voudraient-ils te dénoncer à Dame Sintra ?
Elle est reine ici et tout un chacun est prêt à tout pour ces faveurs.
Sauf les drows, qui les ont déjà...

Je vous laisse donc régler vos ... petits différents,
J'ai un bâtiment à préparer.

Je suis le capitaine Velt Hyel'In, n'oubliez jamais ce nom !


Les quatres drows se retirèrent dans les ruelles sombres et sinueuses, vers leur navire sans doute, pour annoncer la nouvelle capitainerie de Velt Hyel'In ... Et aussi le fait qu'il voyageraient plus léger...
Vénal comme pas deux, l'esclavagiste restait circonspect quand à la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Jeu 21 Fév 2008 - 20:33

Guerre, sang et mort étaient les différents qualificatifs que l'on pouvait attribuer à Praétanos. Tout endroit ayant connu la mort et la destruction, ce dernier y avait posé le pied. Alors qu'il regardait les acheteurs se disputer le semi-félin comme un morceau de viande fraiche, son attention fut prise par autre chose. Effectivement, un individus se mit à crier, comme on venait de l'égorger. Se levant du tonneau afin de voir par dessus la foule, Siliodril le démon fut agréablement surprit de voir que du sang venait d'être versé. Malgré que cela ne vienne pas de lui, Praétanos était satisfait de voir que, même dans cet endroit ou l'entente était toléré, le sang pouvait couler...
Une fois le petit divertissement de fini, Praétanos sentit une présence familière. Une chaleur qu'il avait quittée il y a peu. Une ombre gigantesque fit de l'ombre durant une fraction de seconde, comme si la Lune venait de cligner de son oeil titanesque comme pour prévenir d'un évènement qui n'allait pas être apprècié par Praétanos...
Drahorn, la monture ailée de Praétanos. Un Dragon Noir, d'environ vinght-cinq mètres de long. Ce dernier venait rendre une visite impromptue à son compagnon de route bipède. Intérieurement Praétanos pensa :


* Qu'est-ce qu'il me veut celui là !!*

Sans avoir le temps de penser à autre chose, Drahorn répondit par télépathie :

* Je suis venu te donner ton armure, toi et ton arrogance te perdront, tu n'es pas aussi invincible que tu le crois. Ta petite cape ne suffira pas face à une bonne dague bien placée.*

Praétanos ne supportait pas plus que ça sa monture, mais, après tout, il était ensemble depuis près de cent cinquante ans, ils étaient un peu les inséparable de l'Enfer...

* A trois cent mètres derrière le village, il y a une clairière, pose toi, j'arrive.*

Deux minutes plus tard, Praétanos arriva près de l'immense Dragon couleur nuit, et au regard de feu. Ce dernier, tenant l'armure dans sa gueule, l'a lacha au sol. S'approchant de sa monture, le Guerrier prit ses effets et les enfila rapidement, puis, tout en finissant de mettre ses jambières, il répliqua :

" Je t'ai déjà dit de ne pas venir dans un lieu public, surtout au Port des Lames, tu ne passes pas inaperçut.

- J'ai pas d'ordre à recevoir d'un démon qui n'ai pas fichu de cacher la queue démoniaque qu'il porte."


Praétanos ne releva même pas l'attaque que venait de lui lancer Drahorn. Il avait l'habitude de la répartie de son destrier volant. Une fois complêtement accoutré de son armure, il fixa son "ami" et lui répondit simplement :

" Je vais y retourner, je pense que notre séjour ici est loin de se terminer ce soir. Rentre, je te rejoindrais plus tard.

- Je ne vais pas rentrer tout de suite, moi aussi, j'ai....Quelques obligations également. N'oublie pas des deux sabre."


Sans dire un mot, Praétanos prit ses sabres et les plaça dans les deux fourreau dans son dos. D'un bond, Drahorn s'envola et partit dans le ciel étoilée de la nuit qui venait de commencer au Port des Lames. Alors que son compagnon venait de le quitter, Praétanos observa la neige, timidement tombée depuis peu, qui gisait sous ses pieds. Laissant l'élément hivernal à sa place, Praétanos reprit le chemin des rues du Port. De nouveau, Praétanos marcha dans la foule, bousculant et n'adressant même pas une excuse aux malheureux qui lui faisaient face lorsqu'il passait. Avec son armure, le guerrier démoniaque paraîssait encore plus massif, une machine de guerre à lui tout seul...
Alors que ce dernier reprenait la place qu'il avait quitté il y avait peu, Praétanos eu un présentiment...Finalement Drahorn avait peut être bien fait de lui ramener son armure et ses armes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Jeu 21 Fév 2008 - 22:35

La place était retourné à son calme. Tandis qu'il ne restait plus que Zarcharah, Praétanos et Kalisto... Ah oui, le vendeur d'esclave était encore la.. Raganor tourna la tête lentement vers celui-ci, tout en lui affichant un sourire laissant voire par l'occasion ses dents acérées. Il prit l'homme par le cou de ses deux mains puissante et le leva dans les aires, laissant démontrer sa force aux gens qui étaient encore la pour voire la scène. On entendit un craquement sourd, puis Raganor relâcha sa prise qui s'écrasa au sol telle une poupée, la vie l'avait quitté. Raganor étira ses bras vers le ciel, puis brisa avec une facilitée désolante les liens qui le retenait. Une chaleur intense s'échappait de ses naseaux, ont aurait presque trouvé cela ridicule si Raganor n'était pas aussi massif. Il humait l'air de la liberté, et devait faire vite avant de quitté cette place maudite.

-Rhaaaa... Enfin... Libre...

Il sauta en bas de la scène qui servait à mettre à vue les esclaves. Jetant un œil attentif aux alentours, il poussa un terrible rugissement. Il avait remarqué Zarcharah qui était resté immobile pendant la vente. Puis sa tête se tourna vers Kalisto. Un regard méfiant parcourait le visage de Raganor, puis il s'approcha de Kalisto, chacun de ses pas faisait un vacarme.

-Toi... Dit-il en pointant Kalisto de son index griffu.

Un air menaçant s'empara du visage de Raganor, tandis qu'il tourna le dos à Kalisto et faisait désormais face au démon.

-Qu'est-ce que vous me voulez
? Déclara t-il au 3 "hommes"
Revenir en haut Aller en bas
Jade
Elite
Elite


Nombre de messages: 1019
Localisation: Devant mon écran
Race: Vampire
Classe: Sorcière
Date d'inscription: 16/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Jeu 13 Mar 2008 - 14:28

Jade toujours transformée en petit félin noir se baladait à travers le port, regardant ce qu'il s'y tramait de ci de là.
Il y'avait beaucoup de monde en cet endroit et la vie habitait chaque ruelle qu'elle croisait.
Mais tous n'étaient que bandits, vauriens, et autres personnes peu fréquentable.
De plus l'air était réellement nauséabond et la vampire commençait sérieusement à ce demander ce qu'elle faisait en ce lieu sordide.
Mais alors qu'elle allait se décider à rebrousser chemin elle remarqua une sorte d'attroupement dans ce qui pouvait être une petite place.


*Tiens.
Ca m'a l'air bien agité par ici.
Qu'est ce qu'il se passe ?*


D'un bon elle s'élança sur le toit d'à côté et se rapprocha de la source de bruit.
Son regard fut alors attiré par une créature des plus rares.
Un homme tigre se trouvait là et apparemment il était source de beaucoup de convoitise de la part des personnes présente.
Mais alors qu'elle y regarda de plus prés, elle put voir Kalisto qui se tenait debout devant la bête.


*Dans quel pétrin il s'est encore attiré celui là.
Non mais il cherche les histoires ou quoi ?
A chaque fois que je le croise il me crée des ennuis.
Enfin...que faire je ne vais le laisser ainsi.*


Jade décidé d'aller juste au dessus du tigre.
Elle sentait bien une grande pression qui émanait de lui et tout ce qu'elle voulait c'était le calmer.
de toute façon elle interdirait à son fils de lui faire du mal.
Après tout une créature aussi puissante et rare doit être respectée.
Peut être Ashram voudrait en entendre parlé, tout du moins si elle se décidait un jour à rentrer à la forteresse.

Après quelques petits sauts précis et rapide, elle se retrouva donc non loin du tigre.
Elle se laissa alors tomber juste dans ses bras.
De toute façon sous cette forme féline, elle savait qu'elle ne risquait rien.
il n'allait tout de même pas faire du mal à un congénère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroic-fantasy-rpg.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Jeu 13 Mar 2008 - 20:50

Praétanos, toujours assis sur son tonneau en bois vide, fixait et balayait la foule afin de voir qui pouvait bien être ici, dans ce trou à rat qu'était le Port des Lames. Alors que la peuplade semblait diminuer de plus en plus en raison de la soirée plongeant dans la nuit étoilée, le Démon vit très vite que certains ne voulaient pas partir aussi vite que les autres. L'homme félin, le Naga et le Vampire étaient encore là, immobile, patientant de quelque chose que eux seuls avait conscience. Praétanos, quant à lui, était resté afin de voir le dénouement en ce qui consernait l'esclave qui était présentait sur l'estrade...
Plus personne dans les environ, l'homme félin, alors attaché par des liens qui ne semblait pas être très résistants, se libéra et sauta de la scène en hurlant de colère, se dirigeant vers le Vampire, comme si il allait l'attaquer. Ce dernier cria envers le Vampire un "toi" dénonciateur, indiquant que la présence de celui ci le génait au plus haut point. Alors que Praétanos fixait la scène devant lui, le félin se retourna et s'adressa cette fois au Démon. Une question sortit violemment d'entre les dents acérées du l'individu, une question semblait lui brûler les lèvres depuis le début de la vente. Praétanos, bien décidé à remettre en la créature, se leva de son tonneau et répliqua :


" Moi, je ne faisait qu'oberser, maintenant si tu veux en discuter, je peux très bien faire le nécessaire. On ne parle pas comme ça ! Sauf pour mourir !"

Praétanos fixa méchamment le félin et grogna fortement à son encontre, montrant que si ce dernier voulait en venir aux mains, ou plutôt aux griffes, le Démon ne serait pas le dernier à ce jeu là...
Alors que la discution faisait rage entre les différents protagonistes présent sur la place. Une chose des plus improbable arriva, un chat venant sauter dans les bras du félinéen. Soulevant un sourcil d'incompréhention envers cette créature, Praétanos répliqua avec amusement :


" Tient, tu viens de trouver ta femme ?"

A ces mots, le guerrier partit dans un rire très particulier, en même temps amusant et frustrant par la voix roque et sombre de l'individu qui laissait sortir cette joie incompatible avec son espèce. Il était difficile de voir Praétanos rire, mais quand cela arrivait, il n'était pas rare que ce laisser-aller gêne l'entourage...
Revenir en haut Aller en bas
Event
Novice
Novice


Nombre de messages: 195
Date d'inscription: 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mar 18 Mar 2008 - 23:20

Praetanos

A l'embranchement des ruelles, derrière Praetanos, une escouade de 5 gardes avec arbalètes, présomptueux et impétueux, passèrent en courant et poussant des cris d'auto-encouragement. Ses chasseurs avaient aperçut le dragon du démon peu avant et était bien décidé à se l'approprier manu militari.

Il est à nous les gars ! Le laissons pas s'échapper !

- Heu ... C'est un dragon quand même ...

-Mais rentre chez ta maman si tu veux !


A vive allure, il rejoignirent les portes de la ville en ordre dispersé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mer 19 Mar 2008 - 1:56

Praétanos était toujours à fixer l'homme félin qui semblait être prit dans une crise de nerf, ce qui le rendait agressif envers quiconque était présent autour de lui. Mais son attention fut très vite détournée vers un bruit suspect, des bruits de pâs de course, avec des cries d'encouragement, comme si une petite armée venait de se déplacer dans les ruelles du Port. Praétanos, intrigué par ce la, suivit la patrouille dans les rues, et, suivant le ryhtme de cette dernière, entendit que le chef de la section parlait de Drahorn, car sa venue, effectivement, n'avait pas passée inaperçut. Alors que Drahorn était déjà bien loin du Port, Praétanos arriva derrière la patrouille et répliqua :

" Puis-je savoir ce que vous faites ?"

Alors que Praétanos se tenait jambes écarté et bras croisés, deux des hommes présents dans la patrouille se retournèrent et commencèrent à avancer vers le guerrier. le plus grand, bien que plus petit que Praétanos, était relativement massif, armé d'une simple épée. En ce qui conserne le second, celui ci était plutôt petit, mais avait une lance dans les mains, celle ci était donc bien plus grande et donc la difficulté pour faire un combat au corps à corps avec lui serait la problèmatique. Mais le Démon savait comment feindre ce genre de soldat, les lanciers avaient toutjours une faiblesse, la lenteur dû aux grands mouvements qu'il sont tenus de faire pour utiliser la partie coupante de leur arme. Une fois les faiblesses de repérées, Praétanos fixa le plus et attendit que l'un d'eux s'adresse à lui, ce qui ne tarda pas :

" On a vu un Dragon dans le coin, on va essayer de le chasser, ça fera un joli trophé pour le Port, pourquoi ?

- Ce Dragon, c'est ma monture, je vous prierez donc de ne pas le toucher.

- Pardon ? Ehéhéhéh, tu crois vraiment que l'on va passer à coté d'une telle créatures ?

- Que vous le vouliez ou non, vous ne le toucherez pas.

- Ahahahahahahah, Eh ! Chef ! Le Dragon est à cet homme !"


Alors que le Chef et les deux autres continuaient à courir à la poursuite de Drahorn, ceux ci s'arrêtèrent lorsqu'ils entendirent leur collègue les appeler. Faisant demi-tour, le Chef arriva devant Praétanos, il se mit face à face, ce dernier faisait presque la même taille que le Démon. Le regard énervé, dégégant son épée, le Chef répliqua :

" Comment ça ? C'est ton Dragon ?

- C'est ma monture, je l'utilise comme vous vous utilisez vos chevaux.

- Et dit nous pourquoi cela nous empêcherez de la tuer et d'en faire un trophé pour le Port ?

- Premièrement, lui, ne se laissera pas faire, loin de là, et moi également. Si vous l'attaquez, vous vous attaquez à moi aussi.

- Ahahahahahahahah !"


Sans dire quoique se soit, le Chef balança un violent coup de poing dans la machoire de Praétanos, le faisant reculer de deux pâs. Un léger filet de sang coulait de la lèvre inférieur de ce dernier, mais très vite, sans laisser le temps à son adversaire de réagir plus que cela, le Démon dégéna et balança, dans le même mouvement, son sabre dans le soldat à la lance. Profitant que le Chef regardait l'état dans lequel était à présent son homme, Praétanos s'approcha et décrocha un violent coup de poing du droit, faisant tomber lourdement le Chef à terre. Un second soldat s'approcha avec son épée et commença à frapper le Démon, mais ce dernier dégéna son deuxième sabre et para le coup. Repoussant son adversaire, Praétanos tenta de planter son sabre dans le crâne de son assailliant mais lui également para le coup, tandis qu'un troisième arriva sur la droite et, celui ci armé d'une masse, essaya de frapper dans les cotés du guerrier. Donnant un coup de pied dans l'abdomen à l'ennemi de droite, Praétanos para rapidement le coup de masse qui lui était destinée. Dans un mouvement circulaire, ce dernier repoussa l'homme armé de la masse, le frappa au niveau de l'épaule et des hanches mais les deux coups furent esquivés. Praétanos, voyant que celui ci était relativement doué au combat armé, se jeta sur le soldat et, le planquant au sol, enfonça sa lame dans la poitrine de l'homme. Sans même avoir le temps de se relever, Praétanos, du coin de l'oeil vit que le soldat à l'épée revenait à la charge. Mais ce dernier ne fit pas attention à la queue du Démon, ainsi, alors que le soldat venait d'emjamber celle ci, Praétanos agrippa la jambe et souleva violemment l'individu, qui tomba à le renverse sur le sol, se cognant la tête et finissant légérement étourdie. Se relavant, le guerrier fut surprit par le retour à la charge du Chef qui lui envoya un directe et un croché du gauche qui arrivèrent à leurs butes. Sonné, mais encore debout, Praétanos esquiva le coup de pied qui suivit, étant plus simple à esquiver le guerrier agrippa la jambe de son adversaire avec, de nouveau, sa queue et le fit également tomber à terre. Lachant la jambe pour reprendre par la gorge, Praétanos, trainant le Chef sur le sol, se dirigea vers le dernier soldat qui faisait partie de la patrouille. Prit d'une panique, celui ci partit en courant vers le centre de la ville afin déchapper de son ennemi bien trop fort pour lui. S'arrêtant, Praétanos souleva du sol le Chef grace à sa queue et le plaça devant lui afin de mieux s'adresser à lui :

" Alors, toujours envie de s'attaquer à mon Dragon ? Que voulez vous faire face à lui, si vous n''arrivez même pas à me tenir tête ?"

Affichant un sourire sadique Praétanos balança violemment le Chef à une dizaine de mètres avant que celui ci ne retombe lourdemetnt sur le sol. Alors que Praétanos pensait avoir finit avec eux, le dernier des hommes vivant se releva et fonça une nouvelle fois sur lui armé de son épée. Ennuyé de continuer à combattre, Praétanos esquiva la charge du soldat et frappa son adversaire, une fois passé, à la nuque, le faisait tomber sur le sol. Posant son pied sur le torse du soldat Praétanos fixa celui ci et répliqua :

" Ta première erreur a été de vouloir attaquer mon Dragon, la seconde, même avec une humiliation, tu reviens à la charge..."

Le démon agrippa le soldat par le col et le souleva, ce dernier se dirigea vers la cadavre du second soldat et récupéra son sabre encore planter dans celui ci. Fixant dans les yeux le soldat, Praétanos planta rapidement l'arme entre les cotes de son ennemi qui cracha dusang pendant quelques secondes avant de mourir sans trop de peine. Relachant le corps qui s'écroula sur le sol, le Démon s'approcha du Chef, l'attrapa à la gorge et le força à s'approcher de lui, puis il répliqua :

" Tu viens de perdre trois de tes hommes et le dernier à fuit, ne soit pas stupide et renonce. Mon Dragon n'est pas aussi gentil que moi, lui te brûlera sans même te laisser le temps de bouger.

- Toi et ton reptile finiraient dans une fosse commune, je vous traquerais et vous tuerais !"


Affichant un sourire de satisfaction, Praétanos relacha le cou de son ennemi. Faisant glisser lentement la lame de son sabre sur la gorge de son interlocuteur, et en une fraction de seconde celle ci s'enfonça dans la chair du Chef de patrouille. Se vidant de tout son sang, le Chef mouru aussi rapidement que ses autres hommes...
Fixant le cadavre à ses pieds, Praétanos releva la tête et ferma les eyux afin de mieux se concentrer pour appeler sa monture. Après une petite minute de concentration, Praétanos, intérieurement, répliqua :


* Drahorn, vient me chercher, j'ai plus aucune raison de rester ici. Je t'attend là où tu étais venu tout à l'heure.

- J'arrive, je serais là dans cinq minutes.*


Attendant le retour de son Dragon, Praétanos récupéra son second sabre encore planté dans le corps de sa première victime, le lancier. Le guerrier s'assis afin de patienter tranquillement, sans se fatiguer.
Cinq minutes plus tard...
UN vent se souleva soudainement, un grondement se fit entendre comme si le Diable sortait de sa tanière. Drahorn venait d'aterrir à quelques mètres de Praétanos, ce dernier se releva donc et se dirigea vers son accolyte. Le Dragon, relevant la tête, répliqua :


" Je vois que tu as fais le ménage. Ces hommes avaient fait quoi exactement ?

- Rien de spécial, ils t'avais vu et voulaient de tuer pour t'avoir comme trophé. Je me suis dis que je manque un peu d'entraînement, donc je leur ai dit que tu étais avec moi.

- Je vois, et donc pour t'entraîner, tu tues quatre soldats.

- Pas le choix, je voulais juste les assomer au début, mais ils m'ont vite énervé.

- Ca se comprend. Où allons nous ?

- Vole comme tu le sens, le vent nous dira où nous arrêter.

- Bien, alors accroche toi."


Sur ces mots, Praétanos grimpa sur la scelle de Drahorn et s'agrippa au pommeau. Dans un immense mouvement d'aile et d'air, Drahorn décolla rapidement, en deux battemants le Dragon et son cavalier furent hors de porté, même pour un arbalètrier...

[HRP : Voilà, comme le sujet semble stagner, je me sauve discrêtement après un petit massacre dans les règles de l'art. J'ai mis plus d'une demi-heure à écrire ce message, donc maintenant, faut que je me repose Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Légende
Légende


Nombre de messages: 1079
Race: Vampire
Classe: Paladin des tenebres
Date d'inscription: 24/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Lun 12 Mai 2008 - 19:48

Une fine silhouette encapuchonné passa non loin de la ou se dérouler la scene, il s'agissait la d'un bon endroit pour observer les foules, peut etre trouverait elle ce qu'elle etait venu y chercher, ou plutot, qui elle etait venu chercher. Elle n'etait pas sur de la trouver ici, mais durant de longues semaines, elle avait épuisée toutes les possibilites, des grandes villes aux petits villages, elle avait exploré bon nombre d'endroit. L'ennui la tenait, mais elle avait des ordres, et elle ferait tout pour les éxécuter, son seigneur le lui avait ordonné, elle le ferait, non pas par simple respect hierarchique ou pour la crainte d'un eventuel chatiment, mais tout simplement par amour. Si il lui avait confiait cette tache, c'est parce qu'il lui faisait réellement confiance, et qu'il connaissait ses sentiments, peut etre, du moin, l'esperait elle, il les partageait.

Elle se trouva donc un endroit a l'ombre, duquelle elle ne bougerait pas pendant un long moment. Elle s'adossa contre un mur, l'absence de rayons mortels etant assuré par un toit qui se prolongeait suffisement loin. Elle en profita pour retirer la capuche qui lui cachait le visage, rien a craindre ici, non seulement personne ne la connaissait, mais cet endroit receler d'individu ne craigant que le nom de son maitre. Son visage se dévoila donc, un visage fin et pale, elle etait plutot belle, meme tres belle, si tant est que l'on aime les visage serieux et froid, ne transmettant aucune emotion, c'etait peut etre une facade, peut etre pas, peut etre simplement le reflet du profond ennui et dégout pour le monde qu'elle ressentait a cet instant. Ses cheveux etaitlong et fins, noir comme le jais, lui tombant sur les épaules, une petite meche rebelle venant lui traversait le milieu du visage.

Son attente commenca, quelques jours, peut etre plus...

_________________
Fiche technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Elite
Elite


Nombre de messages: 1019
Localisation: Devant mon écran
Race: Vampire
Classe: Sorcière
Date d'inscription: 16/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mar 13 Mai 2008 - 12:24

Décidément, la princesse commençait de plus en plus à s'ennuyer.
Elle avait espéré que la situation s'envenime, ou tout du moins qu'elle évolue, mais rien ne se passait.
Même son fils semblait ne pas vouloir bouger d'un pouce.
Elle sauta alors des bras de l'homme tigre et se retrouva de nouveau sur le sol, toujours transformé en félin.
Elle regarda encore un instant la scène, espérant peut être encore une fois que les choses deviennent intéressantes, mais rien ne se profilé à l'horizon.


*Je n'ai vraiment pas de chance depuis que je suis parti de la forteresse.
Et je me sens si seule.*


A patte de velours, et d'une façon des plus agile, elle se faufila entre les jambes des passants, évitant par moment de peu de se faire écraser par l'un d'entre eux, se dirigeant rapidement vers une petit ruelle moins fréquentée.
C'est à cette instant qu'elle reprit finalement sa forme de belle jeune femme, prenant bien garde que personne ne la remarque.


*Bon, je vais essayer de trouver quelque chose d'intéressant à faire..*

Elle poussa un interminable soupir plein de désespoir et se remit en quête d'amusement.
Elle n'en pouvait plus, et regrettait de plus en plus sa fugue, même si au fond elle savait bien que si c'était à refaire, et n'hésiterait pas une seule seconde.
Elle ne pouvait oublier l'humiliation qu'elle avait subit, car même si elle aimait son père, elle ne pouvait supporter le geste qu'il avait eut envers elle.


*Si seulement je pouvais trouver un moyen de rentrer sans avoir l'air de lui donner raison.*

A cet instant, elle ne s'en rendait même pas compte, mais une larme perla le long de sa joue.
Une moue boudeuse se dessinait sur son visage, tant elle en avait gros sur le coeur.
Toutes ses pensées étaient tournées sur une seule est même chose, retrouver son chez elle, c'est peut être pour cette raison qu'au beau milieu de la foule, elle remarqua une silhouette familière, une silhouette qu'en temps normale elle aurait fuit, mais qui pour une fois lui faisait chaud au coeur.
Mais pourquoi était elle là ?
Avait elle une mission à remplir ici même ?
Peut être son père avait un plan dont elle n'était pas informé du fait de son manque de présence ses derniers temps à la forteresse.
En tout cas, elle ne pouvait se permettre de faire le premier pas sans montrer son désarroi.
Et même si ses larmes en disaient long sur son état, elle ne voulait pas baisser encore une fois la tête.
Si lance était là pour elle, alors elle viendrait la rejoindre.
Elle resta donc sans bouger, attendant que la générale fasse ou non un pas vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heroic-fantasy-rpg.forumpro.fr
Kalisto
Elite
Elite


Nombre de messages: 203
Race: vampire
Classe: paladin des ténébres
Date d'inscription: 27/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Dim 18 Mai 2008 - 16:36

Kalisto était rester devant l'homme-tigre le regardant dans les yeux avec un petit sourire, il est clair qu'il ferait un allier des plus puissant, pour cela il fallait qu'il arrive a le convaincre de se joindre a lui. Malheureusement il n'avait pas l'air d'être le seul a s'intéresser a lui, plusieurs personnes observaient la scène, dont un démon qui commença a parler, celui-ci semblait assez fort, mais Kalisto devrait pouvoir s'en occuper quand même.

Au bout d'un moment alors que le vampire restait immobile a écouter les deux créature un chat noir sauta dans les bras de l'homme-tigre. Attitude bizarre, mais peu etre avait-il était attiré par son congénère. Kalisto baissa les yeux vers l'animal, il y avait quelques choses d'étrange avec ce chat.


*j'ai l'impression de le connaitre Neutral *

pendant qu'il réflechissait un peu pour savoir quel était se sentiment étrange, le félin en profita pour s'en allait. Reportant son attention sur les deux créatures qui discutait Kalisto aperçu des gardes arriver, apparemment il en avait apres le démon et ne préférant pas rester dans les parages l'homme félin s'en alla lui aussi.
Ne lui restant plus rien a faire là le vampire décida a son tour de s'en aller. C'est alors qu'il se rappela d'ou il connaissait le chat. Comment avait-il fait pour ne pas le reconnaitre de suite


c'est bien ma veine ça....faut que je la retrouve maintenant*

Kalisto commença a marcher dans la direction dans laquelle le félin était partit, usant de son odorat il finit par retrouver sa trace, après quelques minute il l'aperçu, dans un forme qu'il n'avait aucun mal a reconnaitre cette fois-ci. Ce dirigeant vers Jade il ne pouvait s'empêcher de sourire, arrivé a quelque mètres d'elle il se mit a parler

"étrange....d'habitude c'est moi qui te recherche......
ça me fait plaisir de te revoir"


c'est alors qu'il se rendit compte que des larmes coulaient sur ses joues, c'était bien la première fois qu'il la voyait dans cette état, pourquoi donc, que lui était-il arrivé?
Regardant autour d'eux Kalisto aperçu un autre visage qu'il connaissait, il ne pourrait jamais l'oublier, cette vampire qui se trouvait au coté d'Ashram autour de son trone


"C'est elle.....c'est a cause d'elle qui tu est comme ça Mad "

Fou de colère et s'en prendre le temps de réfléchir Kalisto sortit son épée et s'élança sur la général, il ne savait pas pourquoi elle était là, mais hors de question qu'elle fasse du mal a Jade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashram
Légende
Légende


Nombre de messages: 1079
Race: Vampire
Classe: Paladin des tenebres
Date d'inscription: 24/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mar 20 Mai 2008 - 13:04

Son attente n'avait pas été si longue finalement. Elle ne savait, ni pourquoi, ni comment la princesse se retrouvait en face d'elle, mais cela ne l'empecha pas de ressentir un certain soulagement. Une sensation du non seulement au contentement du devoir accompli, mais aussi au fait qu'encore une fois, elle ne donnerait aucune raison a son roi de ne plus avoir confiance en elle. Car c'etait bien la la question. Que la princesse aille bien n'avait pour elle, personnellement, aucune importance. A vrai dire, elle ne l'appréciait guére, c'etait de son point de vue, une petite fille bien trop gatée, qui n'y faisait qu'a sa tete et qui ne manifestait aucun respect pour son créateur. Elle ne la détestait pas, mais sa disparition ne lui aurait fait ni chaud ni froid. Cela aurait simplement alléger la charge de travail des généraux qui etait déja immense. Il faut dire que bien souvent leur travail consistait a contenter les désirs de la princesse, ou de réparait ses fautes, bref, rien de bien glorieux.

Apparement, Jade l'avait remarqué elle aussi, mais elle ne s'avancait pas. Lance savait parfaitement ce que la princesse ressentait a son égard, pas etonant qu'elle ne vienne pas vers elle. Tant pis, ca sera a la guerriere d'avancer, apres tout, c'etait sa mission. Elle s'avanca donc vers elle, sans sourciller. Un simple signe de tete en guise de salut, s'agenouiller ici aurait été du plus mauvais gout. Elle prit alors la parole, parlant distinctement, calmement et posément.


- Vous n'avez pas été facile a trouver, princesse. Votre père aimerait que vous reveniez, c'est pourquoi je suis ici.

Voila, ne restait plus qu'a attendre la réponse. Et puis il y eu ce tintement, celui d'une lame que l'on tire de son fourreau. Elle tourna la tete vers l'origine du bruit, voila qu'un cafard interférait avec elles, dommage pour lui. Elle attendit le dernier moment avant de réagir. Faisant preuve d'une vitesse et d'une agilité fulgurante, c'etait loin d'etre humain, et largement supérieur aux capacités normales d'un vampire, elle n'etaient pas général de l'armée du seigneur noir pour rien. Elle attrapa donc rapidement deux objets qui se trouvaient accrocher au bas de son dos, cela ressemblant a deux grand morceau de fer, chacun ayant une lame a chaque extrémité. Une des lames etait plus petite que celle des épées, elle ressemblait beaucoup a celles que l'ont peut retrouver au bout de certain lance elfique, ou a celle de certain vouge humaine. L'autre ressemblait plutot a celle d'une dage, petite et pointue, une lame d'appoint sans doute. En un seul geste, elle les assembla. Elle ne fit rien d'autre excepté de placé son arme droit vers l'avant, lame a l'horizontal, elle attendit pour cela la derniere seconde, elle n'avait plus qu'a attendre que cet agresseur s'empale la gorge tout seul comme un grand sur son arme...

_________________
Fiche technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalisto
Elite
Elite


Nombre de messages: 203
Race: vampire
Classe: paladin des ténébres
Date d'inscription: 27/09/2007

MessageSujet: Re: Les ruelles du port   Mar 20 Mai 2008 - 15:29

Kalisto courrait en direction de la vampire, son épée sur le coté, tenue a deux mains pour donner plus de puissance dans son coup. Malheureusement tous ne se passa pas comme il l'avait imaginé, après la personne qu'il attaquait était l'un des général du seigneur des vampires.

Cette dernière avait réagis au dernier moment mais bien plus rapidement que prévus. D'un seul coup une lame apparut au niveau de la gorge du jeune vampire. Prit dans son élan impossible de s'arrêter comme ça il allait se faire embrocher


**je dois faire quelques chose!!!!**

D'un mouvement rapide il lâcha son épée pour ne la tenir plus que avec une main, l'autre se dirigeant rapidement au niveau de sa gorge. Dans la second qui suivait un sang gicla un peu partout, mais aucune lame n'avait traversé le cou de Kalisto.
Au dernier moment il avait mit sa mains dans la trajectoire de l'arme de la vampire, ce l'embrochant a la place de la gorge il réussi a dévier l'attaque de justesse. Mais le cout n'était pas faible, sa mains était transpercé, son sang coulait abondamment


"héhé.....je ne suis pas si faible que ça Twisted Evil "

Kalisto planta son épée dans le sol au niveau de l'ombre de la vampire qui fut au même moment dans l'incapacité de bouger le haut de son corps. Kalisto en profita pour retirer sa main de l'arme de la général avant de sauter en arrière histoire de se mettre hors de portée. Sa main ensanglanté reposant contre son flanc et son épée face a lui, un léger rictus aux lèvres

**je pensais pourtant être devenu plus fort.....
c'est le cas mais, cette femme l'est toujours plus, bien plus Mad **

Avant même de recevoir l'attaque de la vampire Kalisto avait sut qu'il n'avait aucune chance, il n'avait aucune raison de continuer le combat. Surtout il n'était pas sur de pouvoir compter sur Jade.
Le jeune vampire baissa lentement son arme, soupirant légèrement. Allait-elle en rester là? il l'espérait mais bon il y avait peu de chance


"j'abandonne ^^"

Quel minable il faisait, mais il ne devait pas mourir maintenant, non il avait des choses a faire avant. Il ne pouvait pas se permettre de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les ruelles du port

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les ruelles du port
» Frais de port US => france Quel tarif ??
» [A Valider] Port-Guyet
» L'entrée du port
» Pb Port manette Megadrive 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feanor - Heroic Fantasy RPG ::  ::  :: -